Cas client : Aubert & Duval

Témoignage de la société AUBERT & DUVAL

Du Concorde à l’A350, Aubert & Duval relève tous les défis technologiques.

CATIA possède la capacité de générer des formes et des assemblages complexes
Johann KÖBERLE – Aubert & Duval

Il existe un dénominateur commun aux grands projets industriels et technologiques d’hier (les grands paquebots, le Concorde…) ou d’aujourd’hui (A350, B777X, la Formule 1, Leap, l’énergie…) C’est AUBERT & DUVAL ! Et quand on a comme devise « plus fort, plus vite, plus loin, plus longtemps » on a appris à relever les défis qu’imposent les plus grands constructeurs.

Le savoir-faire

Le savoir-faire d’Aubert & Duval ?

C’est de fournir des solutions métallurgiques de haute fiabilité notamment pour l’aéronautique. Pour mener à bien ses missions, Aubert & Duval dispose de bureaux d’études qui conçoivent, par exemple, des pièces utilisées, entre autres, dans les trains d’atterrissages ou moteurs des Boeing ou des Airbus. Il n’y a aucun doute qu’une qualité irréprochable est attendue dans la réalisation de ces pièces. Pour cela, les ingénieurs et concepteurs d’Aubert et Duval utilisent la solution CAO 3D CATIA de Dassault Systèmes.

aubert & duval

CATIA, un choix évident !

« Aubert & Duval utilise la solution Catia depuis la V3 ; c’est dire ! Quand vous travaillez avec Boeing ou Airbus, vous n’avez pas d’alternative, ces constructeurs nous l’imposent, souligne Johann Köberle Responsable Bureau d’Etudes Forge, mais attention, ce n’est pas pour nous un choix contraint, car Catia n’a pas d’équivalent sur le marché, permettant un tel niveau de technicité et de possibilités offertes. »

L’aéronautique utilise aujourd’hui des pièces ayant des formes de plus en plus complexes (géométriques et métallurgiques) et dans un environnement où le titane est de plus en plus présent, Aubert & Duval doit rester à la pointe et évoluer sans cesse.
L’utilisation de Catia permet à Aubert & Duval de produire des pièces, de la forge au matriçage, du brut à l’usiné, avec un degré de finition très élevé puisque dans le cadre des pièces intégrant les trains d’atterrissage, 90% des surfaces sont finies.

Un travail collaboratif facilité !

Le groupe Aubert & Duval dispose de 3 sites pour l’aéronautique, ce qui implique de nombreux échanges entre les bureaux d’étude et les clients.

« CATIA possède la capacité de générer des formes et des assemblages complexes. »

 

« Nous travaillons avec différentes versions de Catia, car nos clients ne sont pas tous sur la même « release ». Il faut donc s’adapter, mais grâce à la performance de Catia, je n’ai jamais vu de fichiers corrompus, Catia est d’une fiabilité redoutable » poursuit Johann Köberle.

Il y a quelque chose d’immuable dans le secteur aéronautique, plus il progresse et plus les pièces deviennent complexes, mais la difficulté principale qu’Aubert & Duval rencontre est de pouvoir s’adapter aux particularités que demandent les différentes industries.

« Les exigences du Nucléaire ou de la Défense sont différentes et elles n’ont pas les mêmes caractéristiques, heureusement, avec Catia, nous utilisons les standards paramétrés qui permettent de changer aisément la définition des pièces. »

Bien sûr le support logiciel est primordial, notamment pour s’adapter aux nouvelles versions. Et afin d’obtenir le meilleur de Catia, Johann Köberle ne manque pas d’idées.

« Nous allons développer avec Visiativ une véritable relation de partenariat sur la partie support, car nous pouvons apporter de nouvelles solutions qui répondront à nos attentes et nous permettront d’être plus performant. »

Télécharger le cas client

X