Cas client : CMB-BADIMON

Témoignage de la société cmb-BADIMON

CMB, une PME ariégeoise tournée vers le numérique. La société CMB, spécialisée dans l’usinage de précision de pièces unitaires et petites séries, innove dans le numérique afin de répondre au mieux aux exigences de ses clients.
Son objectif ? Leur répondre toujours plus rapidement grâce à une réactivité accrue tout en conservant la qualité de ses produits.

Une augmentation du capital confiance des opérateurs machine-outil surtout sur des pièces complexes et/ou multi-axes, une montée en cadence des programmations FAO sur machine, ainsi qu’une nouvelle programmation à la fois plus rapide et plus fiable.
Guillaume MARTINS
Responsable Programmation et Méthodes

La société CMB

Fondée en 1980 par Jean BADIMON à Lavelanet en Ariège, la société CMB (Construction Mécanique BADIMON) est désormais dirigée par Christophe BADIMON, le fils du fondateur.

Avec comme activité principale l’usinage de précision de pièces unitaires et petites séries, CMB est spécialisée dans la fabrication d’outillage de forgeage et de prototype. Elle intervient sur les marchés des secteurs : aéronautiques, pétroliers, ferroviaires, agricoles, pour les outillages ainsi que pour les éléments de machine-outil.

CMB

Avec en moyenne 27 employés, CMB a réalisé une progression de 50% du chiffre d’affaires de 2012 à 2015. « L’objectif de progression de notre chiffre d’affaires est à 4.5 millions d’euros à 3 ans, affirme Guillaume MARTINS, responsable Programmation et Méthodes.

Sa mission principale : la programmation de pièces sur FAO. Les autres missions sont basées sur la mise en place de machine-outil et sur la recherche, la mise en place et le suivi de solutions et d’outils numériques. »

La problématique

Le numérique devient un véritable accélérateur de croissance pour les entreprises mais nécessite aussi une certaine réactivité et adaptabilité.

Selon lui, « nous sommes convaincus par l’évolution vers les outils numériques, peut-être de par notre jeunesse et notre ouverture aux nouvelles technologies. Le numérique est en évolution évidente, constante et rapide.

De ce fait, il est constamment nécessaire pour l’entreprise de comprendre les bénéfices potentiels avant de s’engager dans la transition numérique. Cela sécurise l’évolution, mais peut parfois aussi la freiner ».

L’usage de solutions numériques dans une entreprise peut s’avérer être un accélérateur de croissance et de compétitivité.

En 10 ans, le numérique a entrainé de nombreux changements concernant les outils mais aussi les postes de travail. Grâce à ces nouveaux outils, « l’objectif est de répondre toujours plus rapidement au client et donc d’avoir une réactivité accrue tout en conservant la qualité de nos produits.

Notre but est de mettre en place un pilotage précis de notre machine-outil 5 axes mais aussi de fiabiliser les programmes multi-axes et pièces complexes, et de gagner en efficience de production pour pouvoir raccourcir les délais.

Les solutions mises en place

Le choix de collaborer avec le Groupe VISIATIV s’est fait grâce à la flexibilité des produits proposés ainsi qu’à la qualité et la réactivité des services associés.

« Nous avions pris contact avec la société TATA Technologies qui distribuait le logiciel CATIA V5 et pendant l’implantation de ce logiciel, le Groupe VISIATIV a racheté TATA Technologies ce qui a permis, de nous proposer des produits et services encore plus adaptés à notre besoin, notamment un produit qui permet de créer et gérer des post-processeurs de machine-outil, à savoir le générateur de post-processeurs CAM-POST de la société Canadienne ICAM. »

Cette transition numérique qui s’opère depuis trois ans a entrainé « un changement de FAO par le logiciel CATIA V5 qui nous apporte plus de flexibilité, de stratégie de l’image et plus de fiabilité dans les programmations. »

Les bénéfices

Ces investissements dans le numérique ont réellement impacté l’entreprise.

De nombreux changements ont été observés, à savoir :
–  une augmentation du capital confiance des opérateurs machine-outil surtout sur des pièces complexes et/ou multi-axes,
– une montée en cadence des programmations FAO sur machine,
– une nouvelle programmation à la fois plus rapide et plus fiable.

« Nous avons bénéficié lors de cette transition d’un accompagnement commercial et d’une expertise technique de qualité de la part de Visiativ. Nous avons constaté un gain de temps mais nous ne pouvons pas faire d’études précises car nous avons essentiellement des pièces unitaires concernées par ces gains. Cependant, notre chiffre d’affaires a connu une augmentation grâce à la fiabilité et la flexibilité obtenues et constatées par nos clients. Avec la maitrise de l’usinage multi-axes, nous avons obtenu de nouveaux marchés et avons augmenté notre chiffre d’affaires avec tous les clients actuellement présents dans notre portefeuille. »

Télécharger le cas client

X